Attaque sur Marloie

"La Catastrophe"

21 Mai 1944 / 11H50


Ruines de la ferme Henin, rue de la Fontaine (pignon derrière la Maison Gaillard)

Retour Page Précédente

Ceci est la narration de la recherche faite en 2014 pour identifier l'avion, et si possible le pilote, qui est à l'origine de "la catastrophe"

NB: les résultats obtenus dans la recherche des auteurs de l'attaque du 21 mai 44 sont la synthèse des découvertes de trois sources:

1. Les chercheurs locaux de Marloie et Marche-en-Famenne
2. Nico Leers, un citoyen Néerlandais qui parraine des tombes de soldats alliés inhumés dans son pays; par curiosité, il a cherché comment, où et pourquoi était mort un de ses "filleuls" dont il avait adopté la tombe
3. Nico CLINAZ, qui fait des recherches sur les nombreux avions tombés dans notre pays durant la Seconde Guerre Mondiale. C'est lui qui a trouvé le "chaînon manquant" en répondant à l'appel des organisateurs de la commémoration, relayé par les médias régionaux.

 

Beaucoup de choses ont été dites à propos de l'attaque à l'origine de la "Catastrophe de Marloie" ...
Mais aussi, à l'évidence, beaucoup de choses ont été tues. Une sorte "d'Omerta" (ou pudeur?) règne pour éviter de mentionner nos alliés (un peu comme les bombardements de Laroche, Houffalize et Saint-Vith, villes rasées lors de l'Offensive Von Rundstedt: on a suggéré que l'aviation alliée avait confondu ces endroits avec des villes de l'Eifel allemand, à cause de la neige...)

Quand les premiers contacts ont été établis lors du projet de commémoration, il s'est vite avéré que beaucoup de personnes détenaient des documents, et mêmes des vérités...
Mais pour que ces personnes nous les révèlent, vérités comme documents, il a fallu montrer beaucoup de persuasion!

Autre chose : il y a septante ans que la catastrophe a eu lieu, et il semble qu'aucun effort suivi n'ait été fait pour retrouver ni l'escadrille, ni les avions, et encore moins le nom du pilote qui a tiré la rafale ayant amorcé la catastrophe!
En 1994, lors de la commémoration du cinquantenaire de la Catastrophe, il n'y a pas eu de recherches concluantes non plus.

De mon côté, j'avais bien fait quelques recherches à l'Imperial War Museum à Londres, et aux Archives Nationales de Kew, mais aucune allusion ne mentionnait ce raid sur Marloie.... Personne ne l'a jamais revendiqué!
Pire: le NCAP, qui recueille, traite et gère les photos aériennes faites par les reconnaissances alliées durant la Seconde Guerre Mondiale, n'a même pas le nom de Marloie dans ses listings ou fichiers!
La photo la plus proche (dans le temps et l'espace...) a été faite à Marche, le 12 Août 1944!

Marloie? Connais-pas!

A la fin de la recherche, lorsque j'ai contacté les Archives de l'USAAF et leur ai fourni les preuves qui démontraient l'identité des acteurs de cette catastrophe, -et son emplacement! - le conservateur avec qui j'avais échangé demandes et réponses m'a fait spontanément parvenir une copie des Telex ordonnant la mission, plus une copie de l'ordre de déménagement de RAF Kingsnorth vers ALG Brenzett.

Retour Page Précédente

Suite du Récit


2 Juin 2014 -- Révisé le 22-sep-17 . -- © Wallonia asbl
Tous droits réservés.
Remarques/Remarks : Charbin

web counter